Rétrospectives
Image du lien vers l'expérience de rétrospective Neatro
Expérience
Découvrez le meilleur framework pour vos rétrospectives.
Image du lien vers tous les modèles Neatro
Modèles
Ne perdez plus de temps à chercher l'activité parfaite - elle est ici !
Modèles personnalisés
Donnez vie à vos propres idées de rétrospectives.
Image du lien vers le Neatroverse
Neatroverse
Explorez ce que la communuauté Neatro a créé pour vous.
BlogTarifsDémo
< Retour au blog

La pensée de groupe tue vos rétrospectives !

Photo de Anders Rojewski
Par Anders Rojewski
Dernière mise à jour le 28 mars 2023
La pensée de groupe tue vos rétrospectives !

Avez-vous déjà eu le sentiment que quelque chose - ou quelqu’un - tirait les ficelles de votre rétrospective d’équipe ?

Avez-vous déjà vécu des réunions où les participants finissent tous par dire les mêmes choses, quand bien même vous sentez au fond de vous que tout le monde ne semble pas sincèrement à l’aise avec le consensus établi ?

Si oui, il se pourrait bien que vous ayez fait la désagréable expérience du "Vote Politique". Quoi qu’il en soit, lire ce qui va suivre risque fort de vous ouvrir les yeux sur l’un des poisons les plus dangereux dans les réunions d’équipe : la pensée de groupe.

Voyons comment vous pouvez mieux identifier le vote politique - et le combattre - dans vos propres sessions de rétrospectives.

Dans cet article, nous allons traiter les thèmes suivants :

  1. Qu’est-ce que la pensée de groupe ?

  2. Qu’est-ce que le Vote Politique ?

  3. Pourquoi se soucier de la pensée de groupe ?

  4. Comment éviter la pensée de groupe ?

  5. Équipez-vous du meilleur outil pour combattre la pensée de groupe

  6. Découvrez Retrospectives Antipatterns, un livre-référence !

Qu’est-ce que la pensée de groupe ?

Combattre la pensée de groupe est une noble cause. Mais encore faut-il savoir de quoi l’on parle.

Qu’est-ce que la pensée de groupe, concrètement ?

“La pensée de groupe est un phénomène psychologique qui se produit au sein d'un groupe de personnes dans lequel le désir d'harmonie ou de conformité dans le groupe entraîne un résultat irrationnel ou dysfonctionnel issu de la prise de décision. L’aspect cohésif, ou le désir de cohésion, dans un groupe peut produire une tendance parmi ses membres à s'entendre à tout prix.”

- Leadership Glossary: Essential Terms for the 21st Century

En un mot, la pensée de groupe se produit souvent lorsqu’un groupe présente un fort aspect cohésif et que les membres sont sous pression pour se conformer aux opinions du groupe. Comme vous vous en doutez, cela peut conduire à une mauvaise prise de décision et à un manque de créativité.

Bien que la pensée de groupe puisse se produire dans n'importe quel groupe, concentrons-nous sur un concept de base qui s'applique particulièrement aux rétrospectives d'équipe : le Vote Politique.

Qu’est-ce que le Vote Politique ?

Le Vote Politique (ou Political Vote dans sa version originale) est l’un des 24 anti-patrons (ou antipatterns) documentés dans l’ouvrage Retrospectives Antipatterns de l’autrice danoise Aino Vonge Corry. Nous reviendrons un peu plus tard sur la grande qualité et la diversité des anti-patrons décrits dans cet excellent livre.

Mais avant de commencer, petite précaution d’usage ! Si vous êtes débutant-e dans la pratique de rétrospectives, assurez-vous simplement de lire notre introduction à la Rétrospective Agile. Vous y trouverez tous les concepts de base que vous devez connaître avant de vous lancer dans l’exploration du vote politique, un anti-patron souvent méconnu des facilitateurs de rétrospectives… même les plus avertis.

Pour Aino Vonge Corry, cet anti-patron peut surtout être rencontré lorsque l’équipe aborde l’étape de vote dans sa rétrospective. Après avoir partagé de nombreux commentaires, les participants d’une rétrospective doivent en effet prioriser les éléments de discussion les plus importants à leurs yeux. D’où le recours à une technique de priorisation comme le dot-voting (ou vote par points).

En quelques mots, l'autrice introduit son anti-patron comme suit :

“Le Vote Politique : c’est quand les membres de l’équipe attendent jusqu’au dernier moment pour voter afin de contourner le système, puis quand le facilitateur trouve un moyen de rendre le système de vote plus juste.”

- Aino Vonge Corry, Retrospectives Antipatterns

Afin de rendre votre découverte plus immersive, nous avons produit en collaboration avec Aino Vonge Corry cette courte vidéo consacrée au Vote Politique. Bon visionnage (sous-titres en français disponibles) ! 🎥

Cet anti-patron se manifeste par un consensus pour le moins artificiel dans lequel les individus cherchent à rentrer dans le rang, à travers leurs votes exprimés, plutôt qu’à exposer sincèrement leurs points de vue.

Dans l’exemple de l’étape de vote évoqué par Aino Vonge Corry, le cœur du problème réside dans le fait que les participants acceptent de voter sur des éléments sans vraiment être convaincus de leur action.

Pourquoi se soucier de la pensée de groupe dans les rétrospectives ?

Tout le monde s’entendra que dans toute réunion d’équipe, et a fortiori dans les rétrospectives, il est essentiel que chacun puisse se sentir libre de s’exprimer sans peur de représailles.

Mais pourquoi l’anti-patron du vote politique est-il une menace planant sur la bonne conduite de nos rétrospectives au quotidien ?

À vrai dire, les causes de cet anti-patron sont multiples et variées. En voici quatre des plus répandues :

  • un membre détient un fort leadership et une grande influence sur le reste du groupe, on va donc l’écouter et suivre sans réserve tout ce qu’il dit;

  • un·e gestionnaire est présent·e dans la rétrospective, sa présence crée une certaine retenue vis-à-vis des participants et n’incite pas à discuter (voire confronter) les idées portées par cette personne (consultez notre article sur le rôle du manager en rétrospectives pour creuser ce sujet);

  • les participants sont soit démotivés, soit fatigués, soit ils ne perçoivent plus l’intérêt des rétrospectives. Ainsi, ils vont vouloir expédier la rétrospective au plus vite en suivant les idées du groupe;

  • le niveau de sécurité psychologique du groupe est faible, ce qui empêche les membres de partager.

Aino Vonge Corry insiste sur la nécessité d’éliminer la pensée de groupe lors de l’étape de vote. Ne pas combattre la pensée de groupe résulte, selon elle, en “une divergence d'opinion non reconnue et une source de tension au sein de l'équipe”.

Pour apporter une réponse simple et directe à la question “pourquoi devrais-je me soucier de la pensée de groupe dans mes rétros ?”, pensez tout simplement aux conséquences d’un faible niveau de sécurité psychologique sur la performance de votre équipe.

Ignorer le danger de la pensée de groupe, c’est ne pas affronter la dure réalité d’une rétrospective perdue d’avance. Celle où les membres savent avant même que la rétro n’ait commencé que celle-ci ne servira qu’à servir les propos d’un nombre très limité de personnes dans le collectif.

Ignorer l’impact néfaste de la pensée de groupe dans vos rencontres d’équipe, c’est accepter délibérément que les gens ne puissent pas s’exprimer librement.

Comment éviter la pensée de groupe dans les rétrospectives ?

Maintenant que vous connaissez les dangers de la pensée de groupe en rétrospectives, vous devez sûrement vous demander quelles techniques et quels outils vous aideront à combattre le vote politique.

Parlons tout d’abord des techniques de facilitation que vous gagneriez à mettre en place dans vos rétrospectives.

Selon Aino Vonge Corry, le recours au vote anonyme est une solution très efficace pour limiter les chances que les gens s’influencent les uns les autres. Par vote anonyme, l’autrice désigne ici la nécessité de cacher l’identité de celui ou celle qui a voté.

Le vote anonyme est, dans la plupart des cas, facile à mettre en place dans un cadre virtuel. Mais qu’en est-il des rétrospectives tenues dans une salle de réunion, avec de véritables collègues en chair et en os réunis autour d’une table ?

Dans un cadre en présentiel, la mise en place d’un vote anonyme peut se montrer plus délicate. C’est pourquoi Aino Vonge Corry suggère une technique de facilitation supplémentaire qu’elle présente comme le “1-2-3 vote”.

Concrètement, le 1-2-3 vote consiste à faire voter l’ensemble des participants au même moment, sans que ceux-ci puissent prendre connaissance du vote des autres participants au préalable.

“Quand tout le monde vote au même moment, vous obtenez une photo plus authentique de ce que la majorité souhaite faire.”

- Aino Vonge Corry, Retrospectives Antipatterns

Vous voilà maintenant mieux armé·e pour lutter contre la pensée de groupe et son anti-patron le vote politique. Mais ne partez pas à l’abordage si vite !

Il est maintenant temps de considérer les meilleurs outils qui vous garantiront une expérience de rétrospective ludique, productive, et certifiée sans vote politique.

Équipez-vous du meilleur outil pour combattre la pensée de groupe dans vos rétrospectives

Cela ne vous aura pas échappé, Aino Vonge Corry recommande dans sa vidéo consacrée au vote politique d’utiliser Neatro pour vos rétrospectives à distance.

Mais quelles sont les raisons qui font que Neatro est la solution la mieux adaptée à la facilitation de rétrospectives en ligne ?

Voici trois principes-clés que nous avons intégrés dans l’expérience Neatro pour réhausser le niveau de sécurité psychologique des équipes et combattre la pensée de groupe.

1/ Neatro combat la pensée de groupe dès la rédaction de commentaires

Avant même de lutter contre le vote politique, l’expérience Neatro invite chaque participant à réfléchir à ses propres commentaires et suggestions de façon individuelle, sans voir ce que les voisins écrivent.

Ainsi, lors de l’étape de rédaction de commentaires au début de votre rétrospective, chaque participant est encouragé à produire des commentaires qui reflètent véritablement sa pensée. Il est tout simplement impossible de prendre connaissance du contenu des commentaires du reste de l’équipe tout au long de cette étape.

Il est important de noter qu’un membre peut choisir de partager un commentaire en son nom, ou de façon anonyme. Ce choix reste à la discrétion du membre, et ce pour chaque commentaire.

En combattant la pensée de groupe dès la source des commentaires, Neatro encourage très fortement les participants à s’exprimer sincèrement. Sans peur de représailles, et sans risque de se faire influencer par le reste du groupe.

2/ Neatro isole les participants au moment du vote

Après la mise en commun et le regroupement des commentaires, les participants procèdent à la phase de vote.

Notez que le facilitateur de la rétrospective peut ajuster le nombre de votes par participants.

Les membres utilisent leurs votes pour prioriser les sujets de discussion qui leur semblent être les plus importants à aborder pour la phase de plan d’action à venir.

La spécificité de l’expérience Neatro est que les participants ne peuvent en aucun cas voir qui vote sur quel élément. Ni même prendre connaissance du nombre total de votes sur un commentaire en particulier à ce stade de la rétrospective.

Les votes des participants sont gérés de façon 100% individuelle, comme si chaque participant était confortablement installé dans sa bulle à l’abri de toute influence extérieure.

Imaginez un isoloir traditionnel comme lorsque vous vous rendez à une élection politique. Neatro vous offre la garantie que jamais personne ne viendra jeter un coup d'œil furtif sur vos votes. Vous pouvez donc dépenser vos votes l’esprit léger.

Grâce à cette spécificité, Neatro se démarque naturellement de la compétition et notamment des outils de type tableau blanc virtuel comme Miro ou Mural. Si vous avez déjà fait une rétrospective avec l’une de ces solutions, vous avez probablement pu observer qu’il était difficile, si ce n’est impossible, d’éviter que les participants ne s’influencent les uns les autres. Aussi bien lors de la phase de rédaction de commentaires que lors de la phase de vote.

3/ Neatro garantit l’anonymat des votes

Les votes des participants demeurent toujours anonymes avec Neatro. De ce fait, personne ne saura jamais qui a voté sur quel élément en particulier. Seul le nombre total de votes pour chaque activité sera connu de toutes et tous.

En résumé, Neatro œuvre à maximiser le niveau de sécurité psychologique de votre équipe et à anéantir le vote politique une bonne fois pour toutes ! 💪

Découvrez notre large collection d’activités de rétrospectives, vous y trouverez certainement le format parfait pour votre prochaine session.

Vous pouvez tester l’expérience Neatro 100% gratuitement en suivant ce lien. Aucune carte de crédit n’est demandée.

Découvrez Retrospectives Antipatterns, un livre-référence !

Si le vote politique est un anti-patron que vous découvrez aujourd’hui, vous vous demandez peut-être pourquoi vous ne l’aviez pas identifié plus tôt dans vos propres rétrospectives.

En réalité, peu de ressources traitent de ce sujet pourtant profondément ancré dans le concept de sécurité psychologique des équipes, bien que ce thème soit davantage mis au devant de la scène depuis près d'une dizaine d’années. Pourtant, la quasi-totalité des ouvrages majeurs dédiés aux rétrospectives traitent du sujet de la sécurité psychologique, et à leur façon de la nécessité d’éviter soigneusement la pensée de groupe.

On peut nommer Agile Retrospectives: Making Good Teams Great et Project Retrospectives: A Handbook for Team Reviews qui sont deux ouvrages ayant énormément contribué à structurer et à diffuser la pratique de rétrospectives.

Mais il y a un livre qui nous a tenu en haleine et qui a définitivement gagné nos cœurs : Retrospectives Antipatterns.

Comme nous vous le présentions dans l’introduction de cet article, le vote politique n’est en réalité que l’un des 24 anti-patrons passés au microscope dans Retrospectives Antipatterns.

Avec une remarquable précision et sa pointe d’humour qui rend la lecture agréable et prenante, Aino Vonge Corry passe inlassablement en revue ces situations embarrassantes que tout facilitateur de rétrospective a déjà vécu dans sa vie - ou finira bien par vivre à un moment donné !

Au programme : conseils et outils pour vous aider à adopter une posture de facilitateur de rétrospectives plus pragmatique et efficace.

Voici quelques-uns des 24 anti-patrons racontés dans Retrospectives Antipatterns :

  • “Rien à dire”, ou quand l’équipe pense qu’elle est devenue si bonne et efficace qu’il n’y a plus rien à évoquer en rétrospectives !

  • “Peek-a-boo”, ou quand les membres de l’équipe refusent d’allumer la caméra lors d’une rétrospective en ligne !

  • “La grande gueule”, ou quand un membre estime qu’il doit être entendu en tout temps et sur tout sujet, au détriment de tout le reste de l’équipe !

Fait amusant : ne vous étonnez pas de vous entendre dire “ah, mais je pensais être le seul à avoir vécu ça !” en traversant les 24 anti-patrons présentés dans cet ouvrage. Dans Retrospectives Antipatterns, c’est toute l’expérience et l’expertise d’Aino Vonge Corry qui parle.

Chez Neatro, nous avons adoré dévorer (et re-dévorer) Retrospectives Antipatterns. L'œuvre d’Aino Vonge Corry a énormément influencé le travail de notre équipe, et nous tenons à la remercier pour son travail qui nous a permis de bâtir un outil de rétrospectives dont nous sommes très fiers aujourd’hui.

Vous pouvez vous procurer votre propre exemplaire de Retrospectives Antipatterns en suivant ce lien (en anglais). Bonne lecture à toutes et à tous !

Et surtout… prenez garde à la pensée de groupe ! 🤓

Partagez cet article
Votre équipe mérite la meilleure expérience de rétrospective Agile
Démarrez votre essai gratuit de 30 jours. Aucune carte de crédit n'est requise.